Site Loader

Whistleblower est l’exact reflet d’Outlast aussi bien dans le fond que dans la forme. Cette fois-ci, il ne s’agit plus d’incarner Miles Upshur mais Waylon Park , pour une aventure toujours placée sous le signe de la peur et de l’horreur. Les scènes de violence durent quelques minutes pour le joueur, mais pas pour les gars qui les ont modélisées, inventées, qui y ont passé des mois. Whistleblower Fiche de jeu: De fait, si l’impression de déjà-vu prédomine dans Whistleblower, le DLC nous propose néanmoins de parcourir quelques environnements inédits tout en visitant de nouveau Mount Massive qui prend ici des allures de gigantesque maison hantée bâchée. En gros, vous mourrez plus vite en deux coups et – chose complètement idiote- vous ne pouvez pas stocker plus de deux piles à la fois pour votre caméra, ce qui est dommage, étant donné la vitesse à laquelle vous perdez de la batterie en mode nocturne.

Nom: outlast whistleblower pc
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 19.40 MBytes

Whistleblower Critiques Avis de Leonard Friedmann. Un défaut frustrant qui gâche les courses poursuites et qui, à force de connaître les mécanismes, va estomper votre peur. Inscription Nom d’utilisateur Email Mot de passe Confirmer votre mot de passe. Il existe de nombreux jeux de survie, qui vous demandent de mettre vos compétences à l’épreuve afin de faire face à une menace ou survivre à l’environnement. Ses occupants sont toutefois composés de scientifiques et de patients malsains, et tout cela dans une ambiance glauque et maladive. Je regrette mais y a des limites pour tout, y compris pour le fun horrifique.

outlast whistleblower pc

Il y avait d’abord eu Outlast, que j’avais trouvé violent, outoast, chaotique et franchement dérangeant. Et bien, les amis, Outlast Whistleblowerc’est un peu tout ça mais puissance dix. Comme pour la première fois, l’intrigue part bien, et finit en pâté de foie, mais avec ce jeu, cela devient une habitude. Heureusement comme il s’agit d’un DLC, le jeu est un peu plus court que le précédent, ce qui est une bonne chose ah si, si vraiment.

Donc, ici pif paf pouf, c’est partit pour un petit retour dans le temps. Notre personnage est donc l’expert en informatique malchanceux qui a atterri dans les entrailles de Mount Massive. Pas de chance que le RH l’ait recruté celui-là. Évidemment, comme il faut qu’il y ait une histoire, notre personnage se fait gauler comme un bleu par la sécurité de l’asile qui a découvert ses intentions.

On se whsitleblower un peu taper. Et comme notre personnage est whisttleblower courageux, il ne dit rien, ne se débat pas.

Bref, comme notre journaliste un peu plus tard: Et donc, le gars qui nous attrape – un certain Jérémy Blaire Filsdepute- décide de nous faire passer l’envie de parler: Au début, étant habillé comme un patient et aussi un petit peu abîmé comme tous ceux qui ont subi les  »traitements » de la maison, suite à quelques heures de C’est effectivement ce qui se passe, oui.

  TÉLÉCHARGER DRIVER DETECTIVE 6.2.5.0

Acheter Outlast : Whistleblower clé CD |

Sauf que cela dure trente secondes. Très vite, arrive une scène de torture entre des patients et un soignant, comme Outlast en a le secret.

Comme il m’est impossible de prendre part au massacre alors qu’on m’y invite gentiment, je passe de l’autre côté Donc, c’est reparti comme en quarante, et vas-y que tout le monde se fait dégommer: Comme dans Outlast, des cadavres à ne plus savoir qu’en faire, -parfois il vous en tombe un dessus, histoire de vous rappeler qu’on est dans un survival horror – des démembrements, de la torture, de la folie, des accès de violence, le tout saupoudré de quelques pervers sexuels en liberté qui cherchent à faire de nous leur Comme dans Outlastles documents ramassés par ci par-là quelqu’un les a semés dans tous coins et recoins improbables de l’asile en croyant que c’était des smarties sont tous incompréhensibles Les gars avaient de l’argent pour modéliser des décors parfois presque beaux lorsqu’on se retrouve dehorsdes personnages, mais pas pour faire une intrigue digne de ce nom avec un fond qui tienne la route.

Z’auriez dû refiler des thunes aux développeurs de Penumbra Black Plagueça leurs aurait permis de modéliser quelques-uns de leurs personnages. Ces document sont fouillis, brouillons, incohérents et franchement illisibles, ce qui révèle une grosse panne d’inspi. Ensuite, comme toujours il y a ce problème récurrent de la violence gratuite, du sang qui coule à flot, du jeu terrifiant du chat et de la souris.

TEST. Outlast Whistleblower – Que vaut cette extension ?

Je passe sur le  »sexual content’ contenu à caractère sexuel du jeu. Il y en avait un chouia dans Outlast. Ici, c’est le cran au-dessus Un mec a quand même essayé de me découper la bite en rondelle pour essayer de me faire ressembler à une femme Après avoir été drogué, notre personnage se retrouve nu, allongé sur une table, les bras et les jambes liés, une scie mécanique qui lui arrive droit sur les coucougnettes A ce stade du jeu, je me suis posé de sérieuses questions sur l’état mental des développeurs.

Je vous rassure, je m’en posais déjà depuis longtemps mais disons qu’à cet instant précis, une alarme de sécurité a retenti dans ma tête: Je passe sur les scènes de tortures et sur les types bizarres qui se paluchent devant des cadavres sans tête un jeu merveilleux, vraiment pour donner quelques points positifs il y en peu, ce qui les rends d’autant plus visibles au milieu de toute cette médiocrité visqueuse:. En revancheon se retrouve toujours avec une logique de réussite par l’échec, c’est à dire que pour réussir un truc, il faut mourir un paquet de fois avant, le temps de mémoriser que tel ennemi se trouve à tel endroit, qu’un tel va nous attaquer mais pas l’autre Le jeu en mode Psychose – le niveau de difficulté le plus élevé – implique la suppression totale des sauvegardes.

  TÉLÉCHARGER JEUX CAPTAIN MAJED PC GRATUITEMENT

En gros, si vous mourrez, vous recommencez TOUT depuis le début.

outlast whistleblower pc

Le niveau « cauchemars » n’est pas très convaincant. En gros, vous mourrez plus vite en deux coups et – chose complètement idiote- vous ne pouvez pas stocker plus de deux piles à la fois pour votre caméra, ce qui est dommage, étant px la vitesse à laquelle vous perdez de la batterie en mode nocturne.

outlast whistleblower pc

Vous conservez l’auto-régénération – WTF dans un survival La note que j’attribue à ce jeu est extrêmement faible. Je n’ai rien contre les jeux indépendants, au contraire.

Au niveau de la modélisation, rien à dire. En revanche, du point de vue intrigue intelligente, c’est zéro.

TEST – Outlast: Whistleblower – La peur peut-elle frapper deux fois ?

Tu es enfermé dans un asile. Pour la violence, il y en forcément dans un survival mais je l’ai trouvé particulièrement malsaine et dérangeante dans ce jeu. Les scènes de violence durent quelques minutes pour le joueur, mais pas pour les gars qui les ont modélisées, inventées, qui y ont passé des mois.

Je regrette mais y a des limites pour tout, y compris pour le fun horrifique. Là, c’est plus drôle, ça devient juste problématique. SensCritique Jeux vidéo Aventure Outlast: Whistleblower Critiques Avis de Leonard Friedmann.

J’aimerais bien que quelqu’un m’explique Je passe sur les scènes de tortures et sur les types bizarres qui se paluchent devant des cadavres sans tête un jeu merveilleux, vraiment pour donner quelques points positifs il y en peu, ce qui les rends d’autant plus visibles au milieu de toute cette médiocrité visqueuse: Les déplacements et la modélisation du personnage sont bien rendus.

Les décors extérieurs peuvent être beaux surtout à la fin Les poursuites se font de manière plus intuitives dans Whistleblower quand dans Outlast, les espaces sont plus ouverts, il y a moins de casse-tête avec des portes à ouvrir ou à fermer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique?